jeudi 14 novembre 2013

Hannah, une petite pépite




Comme un bon paquet de bloggueur/se(s) (sympa à écrire ça), je « lis beaucoup depuis que je suis toute petite ». Que voulez vous, pour aimer écrire des articles, ou écrire tout court, il faut bien passer par la case « lecture ». Enfin ça me paraît assez logique. Bref, tout ça pour dire qu’une fois entamées les études supérieures, je n’avais plus trop le temps de lire. Un peu la flemme aussi, en plus je passais des heures à choisir le bouquin que j’allais acheter parce que diantre, je n’avais pas envie de payer pour une histoire toute naze…  Et là, auréolée de gloire avec des champs grégoriens en fond, apparaît la liseuse… Légère, qui ne fait pas mal aux yeux, et si le 1go de mémoire peut paraître chiche, pas de problème, ça permet de stocker des milliers de livres.

Perso je suis sur Kobo. Le tactile fait parfois le mariole,
mais à part ça je n'ai rien à redire
(enfin si, l'éclairage et le noir et blanc, mais je crois qu'ils ont réglés ça
avec les modèles plus récents)

Du coup, on se permet de choisir un peu plus librement ses lectures… Malheureusement, on tombe sur pas mal de trucs pas terribles. Ce n’est pas que le choix est moindre qu’en librairie, mais mon site préféré pour les epubs, le format de ma liseuse, propose surtout des écrits romantiques écris par des ménagères en manque pour des ménagères en manque. Je dis pas, entre deux gros récits indigestes, c’est sympa de prendre un petit harlequin bien fleure bleue, ça prends pas la tête, ça se finit bien, tout le monde est beau… Et puis de temps en temps… On tombe sur des bombes. 

Cliquez pour voir en grand

 « Hannah », De Paul-Loup Sulitzer, est de ceux-là. Son résumé n’avait rien d’exceptionnel, et il a traîné quelque temps sur mon ordi avant que je ne me rappel qu’il était là, attendant patiemment son heure. Ce n’était pas du tout ce à quoi je m’attendais… Je ne sais même pas à quoi je m’attendais en vérité, un truc bien déprimant avec une fille qui soupire sans cesse après son amour perdu, son passé miséreux, ou bien la courageuse gamine qui relève vaillamment les manches mais qui reste vulnérable et fragile ? Ben non. Je ne sais pas trop comment expliquer le truc sans spoiler méchamment le bouquin...

Disons qu’Hannah, c’est bien plus que tout ça, c’est une force de la nature, une femme visionnaire, incroyablement en avance sur son temps. C’est palpitant de la voir évoluer dans un monde d’hommes (n’oublions pas que nous sommes à la fin du XIXème siècle), et de se mettre tout le monde dans sa poche pour parvenir aux buts qu’elle s’est fixés. J’étais carrément déçue que ce ne soit pas biographique, qu’elle n’ai pas existé et vraiment accompli tout ça… Puis j’ai appris que malgré tout, Paul-Loup Sulitzer s’était inspiré du destin incroyable de Helena Rubinstein (1870-1965), une industrielle polonaise. 

Dans le bouquin, Paul Loup se permet d'utiliser Hannah
comme modèle à ce tableau de Klimt...
Judith II (Salome) 1909

Et puis, au-delà du personnage, il y a l’époque, l’ambiance, les gens connus qu’elle croise… Elle va côtoyer Degas, Klimt, Proust, Debussy, dans l’atmosphère féerique de cette fin de siècle, à Paris, Vienne, Londres… C’est un peu comme une danse, elle évolue au milieu de tous ces gens, du monde des affaires, du monde des hommes, avec une grâce, une précision parfois un peu monstrueuse. Et puis dans tout ça, il y a son obsession obsessionnelle (oui, c’est à ce point là), de son amour d’enfance, et elle va déployer tous les moyens en sa possession pour lui remettre la main dessus. C’est peut être là qu’elle fait le plus peur, en fait, quand on voit jusqu’où elle est prête à aller pour remplir ses objectifs… Les personnages secondaires sont tout autant passionnants qu’Hannah, tellement attachants pour certains. J’ai envie de leur faire des câlins et de rire avec eux, c’est fou. Bon j’avoue, des fois, j’ai aussi envie de leur mettre des claques quand je vois à quel point ils vénèrent Hannah et font absolument tout pour ses beaux yeux gris… 

Ils en ont fait une BD, qui commence avec Les Cavaliers de la mort
1991, éditions Dupuis.
Scénario : Annestay, dessins : Franz
 Sur le style de l’écriture en lui-même, je ne pourrais pas vraiment dire s’il était génial ou bien pourri. J’ai surtout été prise par les évènements, intriguée de voir à quel point elle allait réussir à s’imposer dans le monde entier, et par quels moyens… Du coup, je dirais qu’il est correct. La seule incongruité, c’est que si la plupart du temps le narrateur est externe, de temps en temps il se transforme en Hannah qui se parle à elle-même, Hannah qui raconte sa vie et ses souvenirs avec sa meilleure amie, Lizzie, qui répond. C’est peut être le format un peu particulier de la liseuse qui fait ça, vu qu’il s’agit souvent de particuliers qui scannent et arrangent le récit… Parfois c’est mal foutu, il faut bien l’avouer, avec des sauts de ligne inattendus ou des accents qui se font la malle.

J’ai franchement été déçue de terminer ce livre, je serais bien resté en compagnie d’Hannah un peu plus longtemps… Cette femme, bien que presque complètement fictive, réussi à se matérialiser à côté pour t’encourager à foutre quelque chose de ta vie, nom de Dieu (oui, elle jure un peu. Beaucoup). C’est ce genre de roman qui te laisse comme affamée, haletante, hagarde. On secoue la tête, on regarde autours de soi sans trop savoir où est-ce qu’on est, et on s’étonne de ne pas voir Hannah vous fixer de ses immenses prunelles grises de hibou. On se sent seule, vide, et un peu perdue… Puis on va fouiner sur internet, on apprend deux trois trucs…Et… Et mais… mais oui ! Il y a une suite, mes amies !  « L’impératrice » ! ça sonne un peu pompeux, mais diantre, il lui faut au minimum ça.

 
La suite de ce récit raconte, ô surprise, la suite de la vie d’Hannah, le premier tome s’arrêtant juste après le 1er nouvel an du XXème siècle. Quelque part, je suis toute excitée de retrouver tous ces charmants personnages, mais de l’autre, eh bien… j’appréhende vachement. Le récit va bientôt aborder la 1ère guerre mondiale et toutes ces atrocités, les personnages vont vieillir, mourir peut être… Je m’étais arrêtée sur une Hannah jeune, victorieuse, pleine de vie et d’ambition. Est-ce que j’ai vraiment envie de la voir se ratatiner petit à petit comme un fruit sec ? Ou bien est elle au dessus de tout cela (elle dit souvent « je ne mourrais jamais », après tout) ?

Ayant trouvé le bouquin sur Amazon pour 26 centimes, impossible de mettre la main sur un epub, je suppose que je vous dirais ça très bientôt. Je trouve qu’offrir le premier tome à un ou une amateur(se) de littérature pour Noël est une excellente idée mais attention, sur la fnac, je n’ai pas trouvé une seule version originale. Il n’y a que des occasions, je ne sais pas si le livre est encore imprimé…

Donc voilà. Hannah n’est peut pas un chef d’œuvre de littérature à lire absolument avant sa mort, mais  j’aurais vraiment passé un bon moment.     








mardi 12 novembre 2013

Angkor, Naissance d’un mythe…


1er séjour en Indochine du Papy, octobre 1949

Le Cambodge, l’Indochine, les temples Khmers… Dans la famille, on a toujours eut une certaine affinité avec ces coins-là, mon Papy ayant fait la guerre d’Indochine puis ayant séjourné au Cambodge à partir de 67 (honte à moi, je ne sais plus combien de temps), toujours en qualité de militaire, avec femme et enfants.  A Paris ensuite, leur appartement regorgeait de bibelots asiatiques, que ce soit les tableaux, les meubles ou les bijoux… On m’a même sorti que mon père avait les yeux bridés. Là, faut peut être pas pousser !

Le musée Guimet
photo : http://www.flowersway.com


Du coup, quand on a vu que le musée Guimet faisait une exposition sur Angkor et l’art Khmer, papa était ravi à l’idée de revoir toutes ces statues, ces bas reliefs, cette architecture qui avait bercé sa jeunesse.
Alors un petit conseil entre loutres, le musée ouvre à 10H… Soyez-y à l’ouverture. Autant à l’époque de la découverte de cet art au XIXème, personne n’en avait rien à faire, autant maintenant tout le monde y court. Et gardez jalousement votre billet, on vous le demande au moins 4 ou 5 fois (avec cette fichue carte étudiante, je me demande comment j’ai fais pour pas la perdre à force de la ranger et de la sortir) !
Atelier Georges Pénabert, Portrait de Louis Delaporte
Vers 1875, pastel sur papier
Grosso modo, l’exposition raconte comment l’art Khmer s’est fait connaître en France et en Europe, à partir de 1866. S’il y avait déjà eut quelques expéditions avant, c’est vraiment Louis Delaporte qui va se faire porte parole des bas reliefs surchargés de l’Asie du Sud Est… L’expédition a d’abord pour but de tester la navigabilité du Mékong (officieusement, d’asseoir la suprématie de la France dans ces régions, un peu en mode « on en a une grosse »). Delaporte, fils de bonne famille ayant choisi d’explorer le monde malgré son mal de mer persistant, a été choisi pour son coup de crayon. Et je dois dire que l’un des trucs qui m’a le plus intéressée dans cette exposition, ce sont bien les immenses aquarelles (rehaussées d’encres et de gouache) qui représentent ces temples abandonnés dans une luxuriante jungle. 
 
Louis Delaporte et Henri Devérin
Vue idéale du Bayon depuis l'est (détail)

La mort de l’explorateur en charge de l’expédition en 1868, Doudart de Lagrée, met fin au périple, mais Delaporte s’est déjà juré de faire connaître cet art pour lequel il a un immense coup de cœur au monde entier. Son rêve est de voir les bas reliefs des temples Khmers cohabiter avec les statues Grecs et Romaines au Musée du Louvres. Ce sera dur, lui et cet art exotique seront parfois méprisés, mais après quelques séjours discrets dans des Musées comme le Trocadéro ou le château de Compiègne, et des évènements comme l’exposition universelle de 1878, il aura son Musée des arts Khmers (il me semble qu’il s’agit du futur musée Guimet mais je ne suis pas sûre), dont il sera le conservateur jusqu’à sa mort en 1925. 

Moulage du linteau est de l'antarala du temple de Thommanon

De ces 3 séjours, il a ramené de nombreuses moulures des bas reliefs (dont la plupart finiront malheureusement entassées n’importe comment dans les bas fonds de certains musées après avoir été temporairement exposées. Une opération, en été 2012, a été montée pour les restaurer), des statues de dieux, d’animaux, de danseuses (beaucoup sont exposées au Musée Guimet en temps normal), des plans de temple et de magnifiques dessins. Ces derniers sont souvent un peu fantasmés, avec des tigres se baladant dans un décor exotique féerique… Mais ils sont d’une justesse et d’une finesse stupéfiante. Je doute très sincèrement d’avoir la moitié de sa patience… Surtout que ce sont souvent des édifices bien symétriques : je me suis demandée si par hasard il trichait pas avec des calques… Mais non, non, il y a bien de légères différences, comme par exemple les ombrages. J’avoue, je l’ai peut être un peu insulté…   
 
Louis Delaporte et Henri Devérin,
Vue idéale, en coupe, d'un pavillon d'angle du temple du Bayon

 Les bas reliefs sont vraiment superbes (et je me demande vraiment comment on fait un moulage de ces trucs), mais j’avoue qu’après en avoir vu 5 ou 6, je les ais trouvés un peu répétitifs. J’avais déjà cette sensation lorsqu’on venait avec l’école pour faire du dessin d’observation, j’ai toujours trouvé que toutes ces têtes souriant imperturbablement étaient les mêmes.

Moulage d'une section du bas-relief de la "bataille de Lanka"
Evidemment, en vrai, les bas reliefs ne sont pas tous les mêmes… certains représentent les divinités, d’autres la nature avec de drôles de volutes caractéristiques, des danseuses,… C’est aussi impressionnant de voir un semblant de reproduction d’une des tours du Bayon, le temple central d’Angkor si je ne me trompe pas, trônant au milieu de la salle principale. Il y a aussi quelques maquettes de temples, c’était assez intéressant d’avoir papa à côté qui racontait à quoi ça ressemblait quand lui y avait été (sa voix de stentor accompagnant agréablement la visite d’à peu près chaque visiteur dans un rayon de 2 kilomètres). 


Partie supérieure de la restitution de la tour à visages du Bayon

C’était une exposition vraiment énorme, avec de nombreuses salles au rez-de-jardin racontant donc toute l’aventure de Louis Delaporte et de ses successeurs qui ont bataillés pour faire connaître cet art, le transporter en France, organiser des Exposition temporaires avec des reconstitutions énormes de tours (parfois assez fantaisistes) puis les restaurer… Puis avec les salles du rez-de-chaussée, exposant il me semble les statues habituelles (j’ai cru en retrouver quelques unes que j’avais dessinées, mais vu qu’elles se ressemblent toutes…). Certaines sont très belles, comme les lions stylisés, mais j’avoue que je ne vois pas des masses l’intérêt d’exposer des statues sans bras ni tête, à peine une robe avec des pieds, et sans aucune ornementations.    


 Je n’ai fais que résumer cette exposition avec mes mots et mes impressions à moi, il y a tout un tas d’autres trucs dont j’aurais pu vous parler… Mais voilà, c’est vraiment immense avec des trucs à voir partout, dans tous les coins, il faut bien 2 bonnes heures pour en venir à bout, en prenant son temps et sans lire toutes les petites étiquettes. L’exposition dure jusqu’en janvier, allez-y ! Puis moyennant finance, je peux certainement vous prêter mon Guide Personnel (alias Papounet), qui en général désespère les guides parce qu’il en sait plus qu’eux.

Pour finir, je vous recommande chaudement le restaurant du Musée qui propose des plats asiatiques vraiment délicieux. La boutique possède également beaucoup de jolies choses, j’aurais bien tout acheté (vu le prix du fameux Gros Bouquin, je me suis contentée d’un magazine qui résume très bien l’exposition, avec un beau papier qui sent bon, brillant, de belles images…). On peut y trouver en DVD une émission d’Arté qui parle très bien de l’exposition, avec sous titres pour sourds et malentendants.  
 
Façade de l'immeuble signée Lavirotte, style Art Nouveau

Le coin est vraiment très intéressant, puisqu’on retrouve pas très loin le Trocadéro avec les Musées de l’Homme, de la Marine et de l’Architecture. On trouve également le Musée de la mode, le Palais de Tokyo... Un peu plus loin, le Musée du Quai Branly et, bien sûr, est il besoin de le préciser, la Tour Eiffel. D’un point de vu musical, il y a aussi le TCE (à prononcer d’un ton snob, qui signifie que vous appartenez à l’élite qui sait que ça veut tout bonnement dire « Le Théâtre des Champs-Elysées ») et le théâtre Audyar dont la façade vaut vraiment le détour. En y allant d’ailleurs, on passe devant un très beau bâtiment signé Lavirotte, de style Art Nouveau, et devant toute une flopée de façades Haussmaniennes, ça fait toujours son petit effet. Donc voilà, c’est vraiment chouette d’aller y flâner, la truffe au vent, un 11 novembre.  

Une loutre croisée sur les murs, juste à côté du musée de la Mode :P
(non, j'ai décidé que ce n'était ni un furet, ni une belette, merci)
 Des bisous !


lundi 11 novembre 2013

Petit papa Noël



Pour la première fois, mes chères petites loutres (Dieu que je suis zémue), je vais répondre au défi du lundi de MyBeauty. A savoir, ma lettre au papa Noël… Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai pas du tout réfléchis à ce que je « voulais » à tout prix, je me suis plutôt cassé la tête à trouver des idées originales et pas trop chères pour mes proches !
Mais si je devais me permettre de rêver…
1.       Un Ipad.
Je suis pas forcément une grande fan de la Pomme (j’ai juste un ipod tout simple), mais je ne suis pas non plus une fanatique de windows… J’avoue préférer un Ipad à une tablette androïd pour le design et les applications qu’on peut y trouver. En tant que graphiste, le retina m’intéresse beaucoup puisqu’il permet une superbe qualité d’images, et pour présenter son book c’est super ! Puis si ça peut me permettre de laisser mon Porte Avion* au garage de temps en temps, c’est pas plus mal…
*Mon superbe 17 pouces ½ qui prend un malin plaisir à me pourrir un peu plus mon dos…
Un Ipad mini... Tout léger ! 

  Et puis, avec le mini Ipad retina qui sort bientôt, il y a moyen de trouver des Ipad mini normaux pas trop chers sur internet :P

2.       Les bijoux d’etsy…
Etsy, je peux passer des heures dessus à fouiner, à trouver tous ces objets, bijoux, vêtements, merveilleux et originaux… Régulièrement hors de prix (surtout à cause des frais de port), on peut quand même trouver de petites perles à des prix intéressants !
En ce moment je regarde beaucoup les boucles d'oreilles :3

Vous pouvez retrouver ces modèles chez :

3.  Les écharpes de chez Valezhki
Déjà, j'adore les belles écharpes, avec des motifs originaux, de belles couleurs, une matière agréable... Et évidemment, sur Etsy, j'ai trouvé plusieurs boutiques, dont celle-ci, qui ont de superbes écharpes !


4. La Mécanique des dessous
Parce que je ne pense pas que j'aurais le temps d'aller voir l'exposition, le gros bouquin croisé au Furet du Nord serait une excellente alternative... Nous avons échangé un long regard langoureux, lui et moi, mais mon porte monnaie, qui est très jaloux de ce genre d'attention, m'a sournoisement rappelé qu'on ne pouvait pas se permettre ce genre de frivolité.. Depuis, je rumine. 

Ou même juste l'affiche hein...
5. Des jolis jolis collants de chez Asos...
Ouiii, bon, avez l'hiver qui arrive ce n'est surement pas la meilleure idée (enfin surtout que ma sélection n'est pas très chaude), mais voilà, un beau collant original... ça fait toujours son petit effet. 

 Voilà voilà pour l'essentiel ! 
Si vous voulez faire de jolis cadeaux pour votre entourage, en tout cas, je recommande chaudement Etsy ou Lush qui font des offres pour Noël vachement chouette (fée des neiges, cette année, tu seras mienne...). 

mardi 5 novembre 2013

Liebster Award

Hello mes petites loutres !



Vous connaissez les Liebster Blog Awards ? Eh bien jusqu'à euh... avant hier, je ne connaissais pas du tout ! Je remercie donc chaleureusement Les Tribulations d'une Jeune Provinciale d'avoir pensé à moi... (et comme vous êtes des loutres bien élevées, vous avez le droit de cliquer sur son lien pour découvrir son petit univers :P)

Mais donc, qu'est-ce que c'est que ce drôle de machin ? C'est un principe crée par HelloCoton pour permettre aux jeunes blogs de se faire connaître. Un(e) blogueur(se) vous tag, avec 11 questions auxquelles vous devez répondre, c'est chouette, ça permet de se connaître mieux... On ajoute également 11 petites choses personnelles et ensuite, on pose 11 nouvelles questions à 11 autres blogs !

C'est parti pour les 11 questions \o/ (oui j'avoue j'ai toujours rêvé de répondre à des trucs comme ça huhuhu)

1. Pourquoi t'es-tu lancée dans l'aventure "bloguesque" ?
J'adore écrire et j'avais envie moi aussi de partager tout un tas de trucs cools sur un joli blog avec des jolies photos et tout et tout...


2. Pourquoi as-tu choisi de faire ce blog en particulier (en gros, pourquoi un blog mode, un blog beauté, etc...) ? 

Ben à la base, je voulais faire un blog beauté... Puis je sais pas, il m'a semblé que j'avais pas le niveau, pas tant de produits à présenter que ça, alors j'ai fais un gros fourre tout. Un bon vieux prétexte pour parler de loutres dans un article et des trop belles chaussures sur lesquels j'ai craqué dans un autre !

3. Si demain tu plaques tout, où vas-tu ?

Déjà, j'ai aucune aucune aucune envie de partir de Paris et de ma petite famille. Mais si je devais partir, ce serait probablement pour suivre Monsieur qui veut se barrer de France... Bon, mettons qu'hypothétiquement j'ai envie de m'en aller... Un pays chaud, avec des cocotiers et une eau turquoise où tremper mes pieds palmés de loutres ? Ou Londres, tiens. Et pourquoi pas les Etats-Unis... 

4. Tu pars sur une île déserte ou tu fais une retraite dans un endroit reculé, et tu ne prends qu'une chose avec toi, qu'est-ce c'est ?

Je euh... Mon ordinateur ? Si y a pas de wifi, un carnet à dessin...

5. Ton plus gros défaut ?

Comme les "artistes", je suis un peu beaucoup à côté de la plaque. J'oublie pas mal de choses, je pense pas forcément à communiquer avec mes amis... La tête dans les nuages quoi.

6. Ta plus belle qualité ?

Mon dieu, mon dieu. Finalement, la réponse à la question d'avant, c'était peut être que "je me sous estime à fooooond" \o/ Réponse bête : l'humour ?

7. La chose qui compte le plus à tes yeux ?
Je pense que c'est la famille. Nous ne sommes plus très nombreux, chez les Izeults, et je crois qu'il n'y a pas eut de naissance depuis 20 ans... Enfin, tout ça pour dire que du coup on se sert les coudes et qu'on est très proche (en même temps, on vit presque tous dans le même immeuble. ça aide).

8. La bande son de ta vie ?


Pfrfrll... J'écoute rarement les paroles des chansons que j'écoute alors euh... Allez, la Danse Macabre de Saint-Saëns !





Ou celle-là tiens...




9. Ton film préféré ?
Diantre. Les anciens Pixars (oui, tous)... On va dire que je m'arrête après Toy Story 3 Et que je ne compte pas Cars 2 ! Si je ne devais nommer qu'un film, un grand vainqueur ce serait peut être mmh.. La Belle et la Bête ! Ou peut être Hot Fuzz...
En série, par contre, c'est facile : American Horror Story ! Surtout la saison 2 <3

10. Ton pêché mignon ?

Un bon gros Cheese Cake @__@

11. En dehors des thèmes développés dans ton blog, quels sont tes autres centres d'intérêt ?
L'avantage d'un blog fourre-tout, c'est que je peux aborder tous les thèmes que je veux sans aucune distinction ! Comment ça, solution de facilité...?

Alors, maintenant, 11 choses à savoir sur moi... Mine de rien c'est pas facile hein.

1. J'ai une passion dévorante pour le Rouge. Je trouve que c'est une couleur qui représente une multitude de choses diverses et variées... La colère, l'amour, la passion, la violence, le père noël, la chaleur, le sang, le communisme, la sensualité... Et c'est une des couleurs qu'on repère le plus de loin !
(je ne suis pas forcément d'accord avec TOUT ce que représente le rouge hein... On sait tous que papa noël n'existe pas, hein !)

2. Vous l'avez peut être remarqué, mais j'adore les loutres aussi.


VOILA ! Non mais c'est trop MIGNON ! Vous ne pouvez pas résister... Non, c'est ps possible...

3. J'ai une brachydactylie de type E1. Voilà, bon courage pour trouver ce que ça veut dire !
Je plaisante. C'est une petite malformation génétique... Vous connaissez les mini-pouces de Megan Fox ? C'est la même maladie, mais moi c'est sur l'annulaire droit. Plus précisément, sur l'os métacarpien de l'annulaire droit... Il a l'air tout petit alors qu'en fait, c'est juste l'articulation qui est mal placée. Mine de rien, c'est très rigolo comme truc !

La moustache était à la mode en ce temps là...

4. ça fait... 12 ans que je joue de la guitare. La classique, celle dont on m'a souvent dit qu'elle était "déprimante" au lycée :) Du coup, voui, désolée, j'ai une petite rancoeur contre tous ceux qui joue bêtement une chanson avec 3 accords au coin du feu et que tout le monde admire alors que BON DIEU c'est tellement naze... :3

5. Comme beaucoup, j'adore râler, sur tout et tout le monde (pas forcément sérieusement, j'essaye d'y mettre de l'humour aussi). Monsieur s'est mit en tête de me "guérir"... hahaha !

6. MMmmmh... ma chanson préférée de Disney, c'est L'air du Vent de Pocahontas... Elle parle de loutre à un moment (sisi, à 1:59 très précisément !)

7. Un jour, en rentrant dans la classe qui sentait fort mauvais (30 élèves qui travaillent durs, forcément...), je me suis exclamée "ça put le bouc ici !". Puis, au rire sardonique de mes amis, je me suis rappelée que le prof s'appelait "Lebouc" \o/

Le Titanic à côté, c'est rien du tout !


8. Je suis une fan inconditionnelle du Normandie, le paquebot... J'ai même enchéris comme une folle sur ebay pour une affiche (une coupe longitudinale par Séville). Comme je suis une quiche, j'ai bien évidemment perdu... Puis, à mon anniversaire, que reçois-je ? La fameuse affiche... J'avais enchéris contre ma môman, faisant inutilement monter le prix... (pardon, pardon, pardon...)

9. J'ai une énorme peluche Minnie (90 cm je crois. Belle bête)... Un jour que Frangin n°2 allait à Disney, je lui demande "tiens, tu me ramènerais un petit souvenir ?" J'insiste sur le petit, je ne voudrais point qu'il se ruine... En souvenir de mon enfance où je collectionnais les peluches Minnie, il m'a ramené ce monstre... Depuis, elle trône fièrement sur ma boîte à culottes.

10. Je n'ai aucune idée de si je suis droitière ou gauchère... J'écris de la main gauche, certes, mais je fais tout le reste comme une droitière. ça existe, les droitiers contrariés ?

11. Allez, plus qu'une... Mon rêve serait d'appeler mon gamin Loebhan. C'est d'origine Celte (bretonne ou Irlandaise, je ne sais plus), mais je pense que c'est trop "bizarre" pour être vraiment accepté...

Haha, enfin fini ! Plus qu'à poser mes 11 questions... Alors...

  1. Aller, commençons facile... Pourquoi as-tu décidé de bloguer ?
  2. As-tu un ou une idole(s) dans le monde des blogs ?
  3. Quel est ton film Disney préféré ?
  4. Ton souvenir le plus honteux ?
  5. Ton plus beau souvenir ?
  6. Ton/ta livre, film, chanson préféré(e)s ?
  7. Plutôt plage et farniente ou montagne et randonnées ?
  8. As-tu un but dans la vie, un idéal à atteindre, un objectif ?
  9. Plutôt sucré ou salé ?
  10. La chanson que tu écoutes quand tu ne vas pas bien ?
  11. Comment te vois-tu dans 10 ans ?

Et les 11 blogs que je condamne* ! (Je ne sais pas franchement si ce sont des blogs "inconnus" ou "naissant" qui ont besoin de pub... J'ai fais comme j'ai pu !)
*en vrai, vous n'êtes absolument obligés de rien...

  1. Cammiyu
  2. Sossofresh 
  3. Tribulation d'un Tubercule
  4. Madame Plume
  5. La Grenadine
  6. The Idea Factory
  7. My Paper Room
  8. Petit Poudrier
  9. Beauty x Brownie
  10. Girl is on Fire
  11. Une fée dans les étoiles

Voilà ! C'était bien drôle à faire et j'invite la terrrre entière à répondre à son tour à ces petites questions \o/